Chloé Noyon

Je n’ai pas de matière de prédilection, ce que j’aime, c’est l’acte de faire. C’est l’implication physique du corps, c’est le toucher de la matière, la sensation, l’odeur, c'est l’instinct qui se réveille et peut s’exprimer.

Être l’outil, être le feu, être le fil qui prend vie, le temps de raconter une histoire. Puis retomber dans le vide, attendre, hiberner, emmagasiner les flux...jusqu’à la prochaine secousse.

Tout est affaire de lenteur…

Chloé Noyon vit et travaille à Bruxelles.

Chloé Noyon
Chloé Noyon
Chloé Noyon
Chloé Noyon
Chloé Noyon
1/1